Skip to navigation – Site map

Éditorial

Jean-Jacques Cleyet-Merle
p. 7

Full text

1Mes premiers mots seront pour les partenaires fidèles de PALEO, auteurs, lecteurs et soutiens financiers confondus. Vous avez fait preuve d’une patience, d’une bienveillance et d’une compréhension hors du commun. Soyez en remerciés et acceptez les excuses que vous présentent les instances dirigeantes de la revue, son directeur de publication en tête.

2Le retard considérable enregistré dans la parution de notre périodique est essentiellement imputable à diverses défaillances humaines dont une à l’échelon fabrication. La sortie d’un numéro double 2009-2010 (volume 1 – 10 articles et volume 2 – « Entre le marteau et l’enclume », actes de la table ronde sur la percussion directe au percuteur dur et ses modalités d’application) règle avec efficacité cette situation difficile. Les instances de PALEO ont d’ailleurs su mettre à profit ce retard involontaire pour se renforcer :

  • de nouveaux membres (F. Bon, L. Detrain, V. Feruglio, N. Mercier et P.-J. Texier, cf. page 1)  ont désormais intégré le comité de rédaction. Une priorité absolue est donnée à la publication des volumes annuels, même si l’on peut noter, côté suppléments, un bilan conséquent avec la sortie en 2010 du numéro 3 « Mise en commun des approches en taphonomie », actes du workshop n° 16 – XVe congrès international de l’UISPP, Lisbonne 2006. La régularité de la publication constitue en effet un enjeu essentiel, au-delà de la qualité éditoriale, pour préserver la renommée, la reconnaissance et le classement de la revue au niveau international ;

  • par ailleurs, des contacts réguliers sont engagés avec la revue électronique Palethnologie (Université de Toulouse Le Mirail) dans un effort mutuel d’articulation et une volonté de complémentarité qui se traduit par la présence de personnalités scientifiques communes à nos instances rédactionnelles respectives.

3Au plan pratique, la mise en ligne, aux conditions habituelles, du numéro 20 est achevée, celle du numéro 21 s’enchaînant immédiatement... Pour la version papier, l’hypothèse d’une nouvelle maquette est à l’étude. Sa mise en oeuvre pourrait être confiée au nouveau maquettiste qui prend désormais le relais de Daisy Day à qui nous renouvelons notre gratitude pour onze années de service rendu.

4Il reste, au-delà, un très important chantier à mener à terme, celui de la « structure administrative porteuse » de la revue. Pendant plus de vingt ans, la SAMRA a accompli sa tâche avec vaillance et efficacité. Une réflexion commune conduit aujourd’hui à s’orienter vers un adossement au Musée national de Préhistoire, établissement spécialisé mondialement connu dont PALEO deviendrait la revue officielle. Est-il besoin de rappeler que le Musée accompagne actuellement diverses collaborations scientifiques internationales ? Au-delà de l’intérêt qu’il y aurait à satisfaire les nouvelles exigences de la comptabilité publique, le bénéfice est assuré en terme d’image, les intérêts mutuels préservés tandis qu’est attendue une amélioration significative de la diffusion, à tout public, des acquis de la recherche archéologique en s’intégrant peut-être à un réseau international de distribution. Un tel adossement n’est pas exclusif, il revitalise en outre les relations existant depuis l’origine avec les organismes universitaires et de recherche de Bordeaux, notamment l’Unité Mixte de Recherche PACEA dont le Musée national de Préhistoire est déjà partie prenante et avec laquelle PALEO étudie un protocole de collaboration scientifique.

5Enfin, tout en restant l’une des rares revues de qualité en langue française, PALEO qui accepte déjà des contributions en anglais, envisage, à court terme, une version électronique à destination des anglophones ; celle-ci faciliterait notablement le référencement de la revue par les organismes internationaux d’évaluation scientifique.

6Comme chacun pourra le constater, les chantiers ne manquent pas pour 2011. La revue sort renforcée de ses difficultés passagères grâce, entre autres, au dévouement de ses membres que je tiens à remercier tout particulièrement. PALEO, restructurée, assumera ses responsabilités scientifiques, à commencer par garantir la régularité de ses publications. J’en prends personnellement l’engagement.

Top of page

References

Bibliographical reference

Jean-Jacques Cleyet-Merle, « Éditorial », PALEO, 21 | 2011, 7.

Electronic reference

Jean-Jacques Cleyet-Merle, « Éditorial », PALEO [Online], 21 | 2009-2010, Online since 13 October 2011, connection on 19 October 2017. URL : http://paleo.revues.org/1723

Top of page

About the author

Jean-Jacques Cleyet-Merle

Directeur de la publication

By this author

Top of page