Skip to navigation – Site map
Nouvelles de la Préhistoire

La bonne orthographe du mot taxinomie

Un concept important dont l’orthographe est malmenée
The proper spelling of the word Taxinomy: an important concept whose spelling was abused
Christine Tardieu
p. 331- 334

Abstract

Taxinomie, taxionomie, ou taxonomie ? Nous exposons ici l’étymologie de ce mot, qui lui donne son sens et impose l’orthographe « taxinomie » et nous racontons son histoire très erratique. Dès le départ le botaniste Candolle, l’inventeur de ce mot, en proposa une orthographe erronée « taxonomie ». Redressée par les dictionnaires clairvoyants, elle fut de nouveau malmenée par un usage sauvage et ne cessera de l’être par la suite. Français de culture gréco-latine, nous nous devons de connaître la véritable origine de ce mot et donc sa bonne orthographe. Les anglophones quant à eux ignorent le plus souvent cette culture, ce qui ne les empêche pas d’imposer leur orthographe erronée de cet important concept. Le mot taxonomie existe bien en français mais, conformément à son étymologie, signifie tout autre chose : le traitements des ifs. Si l’Académie a très rapidement corrigé l’orthographe erronée du mot taxologie, en imposant taxilogie avec force raison, pourquoi une pareille inertie de la part de la communauté scientifique concernée pour son mot frère taxinomie ?

Top of page

Full text

Etymologie du mot taxinomie

1Ce mot composé taxi-nomie vient de deux mots grecs :

2- taxis-eos, ταχισ εςσ, (nom féminin) : action de mettre en ordre, rangement, classification.

3- nomos-ou, νομοσ-ου (nom masculin) : la loi.

4Tous les mots composés, ayant en premier élément un nom grec appartenant à la déclinaison féminine du type taxis-eos (ταχισ - εςσ) doivent conserver la voyelle i-, partie intégrante du premier composant. Cette déclinaison comporte des noms bien connus tels que polis-eos (πολισ - εςσ : la ville, phusis-eos (φυσισ – εςσ : l’action de faire naitre, la nature, et genesis-eos (γενεσισ - εςσ : la naissance.

5Parmi les autres mots composés avec taxis-eos, on connaît taxidermie (1806), taximètre et taxilogie. Taxilogie, « science des lois de la classification des formes vivantes », a été créé en 1858 sous la forme erronée taxologie. En 1872, l’Académie corrigeait son erreur en imposant taxilogie comme seule forme correcte.

6« Taxonomie » est un mot qui existe en français mais qui signifie « le traitement, la science des ifs ». Il est formé normalement sur le mot grec taxos-ou (nom masculin) : if et le mot grec nomos-ou.

7Les mots physionomie (13ème siècle), physiologie (16ème siècle), physiothérapie (20ème siècle), sont formés à partir de phusis-eos. Ces mots comportent, outre le i- inclus dans le premier composé, une voyelle de liaison -o- pour des raisons euphoniques. Jamais on n’écrirait de façon barbare « physologie » au lieu de physiologie !

8Il ne serait pas erroné d’écrire « taxionomie ». Cependant, les mots composés d’origine savante relèvent non des lois de composition en français mais des lois de composition des langues où ils sont nés. Or on trouve, en grec ancien, plusieurs composés ayant taxi- pour premier élément : taxi-phullos (de φυλλον-ου, phullon-ou : feuille) : dont les feuilles sont rangées en ordre, taxi-archos (de αρψειν, ảrchein : commander) : officier… En grec ancien les composés de taxi- ne prennent pas de voyelle de liaison.

Origine et histoire du mot taxinomie

9C’est le botaniste français, A.-P. Candolle (1813), professeur à l’Université de Montpellier, qui a créé le terme « taxonomie ». Malgré l’existence du mot taxidermie, il proposa d’emblée une orthographe erronée. Ce terme fut d’abord réservé à la Botanique, en raison de la volonté des botanistes d’en faire une science indépendante.

10En 1859, I. Geoffroy Saint-Hilaire dans le tome II de « l’Histoire Naturelle générale des Règnes organiques » utilise indifféremment les termes « taxinomie » et « taxonomie ». Les fluctuations de la forme indiquent peut-être que le terme n’a pas reçu encore de consécration définitive (Fisher et Rey 1983). En 1868, le Dictionnaire de Dupiney de Vorepierre comprend une entrée à taxonomie en précisant « taxonomie ou mieux taxinomie ». Littré (1863-1872) souligne dans son article « taxinomie » l’incorrection du terme « taxonomie ». Il préconise « taxinomie » ou « taxionomie ».

11En 1932, A. Lalande publie le meilleur article sur le mot taxinomie (Fisher et Rey 1983) dans son dictionnaire intitulé « Vocabulaire technique et Critique de la philosophie » qui a connu douze éditions jusqu’en 1976. Il élimine le mot taxonomie en se référant à Littré.

12E. Mayr (1966) utilise le terme « taxonomy » dans ses « Principles of Systematic Zoology », précisant son étymologie grecque et estimant ce terme analogue à astronomie, agronomie, économie. C’est une grossière erreur car ces mots d’origine grecque ont une étymologie différente et sont donc composés d’une toute autre façon. Astronomie vient du mot grec ὲστρον-ου, astron-ou (nom neutre) signifiant astre, agronomie vient du mot grec αἂγροσ-ου, agros-ou (nom masculin), signifiant champ et économie vient du mot grec ὀικοσ-ου, oïkos-ou (nom masculin) signifiant maison. L’orthographe de ces mots est parfaitement correcte et conforme à leurs étymologies : le -o- final du premier mot d’origine entrant normalement dans la composition avec le second composant, nomos.

13Le Glossaire de Biologie animale de H. Roger (1970) donne le terme « taxinomie » pour en faire un synonyme de taxonomie. Fort de sa seule ignorance, l’auteur écrit que « taxonomie » est d’une meilleure étymologie que « taxinomie » et note qu’il est recommandé par les codes internationaux de nomenclature !

14Il y a quelque paradoxe à voir les principaux codes internationaux de nomenclature énoncer les mêmes règles de composition des mots savants que celles que nous avons énoncées et admettre couramment le mot « taxonomie ».

15Légitimer l’orthographe de « taxonomie » en le rattachant au mot « taxon » est consternant puisque ce terme lui est très postérieur et n’est qu’un rejeton anglo-saxon de taxonomie.

16En 1976, un taxinomiste de l’université de Montpellier (G. Pasteur 1976), ayant étudié le grec, sachant que A.-P. de Candolle avait été professeur dans sa propre université, s’émut que E. Mayr ait pu écrire des affirmations si peu conformes à la réalité. Les erreurs de Candolle puis Mayr avaient choqué des générations d’étudiants et de chercheurs connaissant le grec. Il s’exprima dans le journal « Systematic Zoology » en réponse à l’article d’E. Mayr sous le même titre : « The proper spelling of taxinomy ».

Une autre étymologie possible mais avec un sens restrictif

17On pourrait proposer une autre étymologie du mot taxionomie pour son deuxième composant. Ce dernier ne reposerait plus sur le mot grec « nomos-ou », la loi, mais sur le mot grec « onoma-atos » : le nom. Cependant, elle aboutirait à une définition restrictive : « action d’assigner des noms à des unités hiérarchiques ». Dans ce cas de composition, l’orthographe serait bien sûr « taxi-onomie ». Par ailleurs, la plupart des mots savants, formés à partir de -ỏnoma (ονομα) en second composé, l’ont été à partir de la forme -onymie, comme dans hom-onymie, syn-onymie, toponymie (du mot grec topos : lieu), et ép-onyme (du mot grec epos : la légende)… Les mots savants comme paronomase sont rares. Le mot onomato-pée (second composant du verbe grec poïein : faire) a gardé bien sûr la forme complète en premier composant.

18La nouvelle signification basée sur le mot -ỏnoma serait non seulement restrictive mais également redondante avec le mot « nomenclature ». Ce mot d’origine latine vient de nomen : le nom et de clamare : déclamer, citer. Dans la Rome ancienne, le « nomenclator » était l’esclave chargé de nommer à son maître les citoyens qu’il rencontrait et « nomenclatura » signifiait la liste de noms.

Conclusion

19Ce n’est pas le purisme mais simplement la rigueur qui conseille de parler de taxinomie. Cette rigueur est difficilement comprise par les anglophones puisqu’ils ignorent le plus souvent la culture gréco-latine. Cependant certains chercheurs que ce soit en Amérique du Nord ou en Amérique du Sud sont très intéressés lorsqu’ils apprennent cette origine et demandent de la faire connaître en la publiant. Ecrivons donc taxinomie, éventuellement taxionomie, mais évitons taxonomie !

The composed word taxi-nomy has a greek origin. It derives from two words: taxis-eos, ταχισ-εςσ (feminine noun): the action of arranging, classifying and nomos-ou νομοσ-ου (masculine noun): law. All the composed words which have, as first element, a greek word belonging to the feminine declension of the type taxis-eos must keep the vowel i-, integral part of the first component. This declension includes very well-known words, such as polis-eos (ππολισ-εςσ): the town, phusis-eos (φυσισ-εςσ): action of giving rise to, the nature, genesis-eos (γενεσισ-εςσ): the birth.

Top of page

Bibliography

J’ai écrit une première version de ce texte il y a 25 ans à la demande des Professeurs Robert Hoffstetter et Yves Coppens. Tous deux connaissaient ma formation en lettres classiques. Elle ne fut pas publiée. Récemment, un jeune collègue, Bruno Maureille, - qui ne s’est jamais trompé sur l’orthographe de ce mot - m’a rappelé son intérêt pédagogique et scientifique et m’a convaincu qu’il serait intéressant qu’elle soit publiée. La revue PALEO, lue par de nombreux paléoanthropologues, paléontologues, géoarchéologues et préhistoriens francophones m’a semblé l’un des supports éditoriaux privilégiés. Je suis heureuse que cette proposition m’ait été faite et je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidée dans ce travail, en particulier Anthony Herrel qui a peaufiné la version anglaise.

CANDOLLE A. P. 1813 - Théorie élémentaire de la Botanique. Detréville : Paris, 500 p.

DUPINEY DE VOREPIERRE B. 1868 - Dictionnaire français illustré et Encyclopédie universelle. Paris.

FISHER J. L. & R. REY R. 1983 - De l’origine et de l’usage des termes taxinomie–taxonomie. In : C.N.R.S. (Ed.), Documents pour l’histoire du vocabulaire scientifique, Institut national de langue française, n° 5, p. 97-113.

GEOFFROY SAINT-HILAIRE I. 1854-1862 - Histoire Naturelle Générale des Règnes Organiques principalement étudiée chez l’homme et les animaux. Masson : Paris, 3 vol. 

LALANDE A. 1976 – Vocabulaire technique et critique de la philosophie. P.U .F. : Paris.

LITTRE E. 1863-1873 – Dictionnaire de la Langue française. Hachette: Paris.

MAYR E. 1966 - Principles of Systematic Zoology. MacGraw-Hill : New-York, 428 p.

MAYR E. 1966 - The proper spelling of taxonomy. Systematic Zoology, 15, p. 88.

PASTEUR G. 1976 - The proper spelling of taxinomy. Systematic Zoology, 25, p. 192-193.

ROGER H. 1970 - Glossaire de Biologie animale. Gauthier-Villars : Paris, 302 p.

Top of page

Annex

Abridged english version

Introduction

Taxinomy, taxionomy or taxonomy ? How to spell this important concept ? Here is the etymology of this word, which gives it its meaning and imposes the spelling « taxinomy » and an overview of the erratic history of this word.

Etymology of Taxinomy

Other words are composed with taxis-eos : taxidermy, taxilogy, taximetry. Taxology was created in 1858 under the erroneous form, taxology. In 1872, the Academy corrected her error and imposed taxilogy as the only correct form.

Taxonomy is a word which exists but has completely different meaning : treatment, science of the yew. This word is normally formed with the greek word: taxos-ou, ταχοσ-ου (masculine noun): yew and the word nomos.

The words physionomy (13ème century), physiology (16ème c.), physiotherapy (20ème c.), formed from the greek phusis-eos (the nature) include, after the i- ending the first component, a vowel of linkage -o- for euphonic reasons. Never would one write « physology » instead of physiology !

It would not be wrong to write taxionomy. However the composed words of erudite origin are not ruled by the composition laws of the french language, but from the composition laws of the languages where they originated. In ancient greek, we find words with taxis as first element: taxi-phullos (de φυλλον-ου, phullon-ou: leave): whose leaves are arranged, taxi-archos (de αρψειν, ảrchein: to command): officer. In ancient greek, the composed words with taxi- have no vowel of linkage.

History of Taxinomy

The French botanist, A. P. de Candolle (1813), created the word « taxonomie ». In spite of the existence of the correct word taxidermie, he proposed an erroneous writing.

E. Mayr (1966) used the term taxonomy in his « Principles of Systematic Zoology », precising its greek etymology and estimating this term analogous to astronomy, agronomy or economy. It is a heavy error since these words of greek origin are composed in a complete different manner. Astronomy comes from the word astron-ou, ὲστρον-ου (neuter noun) meaning star, agronomy comes from the word agros-ou, ὲγροσ-ου (masculine noun) meaning field and economy comes from the word oikos-ou, ο῾κοσ-ου (masculine noun) meaning house. The spelling of these words are perfectly correct and conform to their etymologies : the final -o- of the first word normally entering in the composition with the second noun, nomos.

Legitimation of the writing taxonomy by the word « taxon » is inappropriate since this word is very recent and is only an anglo-saxon offshoot of the wrong spelling taxonomy.

It is very paradoxical to observe that the international codes of nomenclature give the same rules of composition of the erudite words as the ones here exposed and admit currently the wrong spelling « taxonomy ».

Conclusion

It is not purism but simply rigor which commends to write taxinomy. Now let us write taxinomy or taxionomy, but forsake taxonomy !

Top of page

References

Bibliographical reference

Christine Tardieu, « La bonne orthographe du mot taxinomie », PALEO, 22 | 2011, 331- 334.

Electronic reference

Christine Tardieu, « La bonne orthographe du mot taxinomie », PALEO [Online], 22 | 2011, Online since 17 April 2012, connection on 22 December 2014. URL : http://paleo.revues.org/2201

Top of page

About the author

Christine Tardieu

NRS, UMR 7179 « Mécanismes adaptatifs : des organismes aux communautés », Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, Pavillon d’Anatomie comparée, 55 rue Buffon, 75005 Paris -
tardieu@mnhn.fr

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page