Skip to navigation – Site map

Nécrologie d’Alain Roussot (1937-2013)

Michel Lenoir
p. 9-10

Editor's notes

Une notice nécrologique plus complète, proposée en étroite collaboration avec la revue Préhistoire du Sud-Ouest, sera publiée en 2014.

Full text

Alain Roussot nous a quittés au début de l’année 2013.

1Il a surtout consacré ses recherches à la Préhistoire régionale et notamment à l’art pariétal ou mobilier du Paléolithique supérieur, sans négliger pour autant d’autres thèmes ou périodes de la Préhistoire et de la Protohistoire.

2Outre ses activités de Conservateur au Musée d’Aquitaine et la publication de recueils de poèmes, il nous laisse une œuvre scientifique très abondante qui fourmille d’informations. Cette production est richement illustrée grâce à ses talents de photographe et de dessinateur qui lui ont permis d’associer à des textes clairs et concis, une iconographie de très grande qualité.

3Parallèlement à des articles concernant des séries archéologiques et des monographies de gisements, il a publié des ouvrages destinés à un large public et qui constituent de véritables « manuels » parfaitement documentés et illustrés, particulièrement utiles pour nourrir des enseignements. On lui doit notamment plusieurs catalogues destinés à présenter les expositions qu’il a organisées au Musée d’Aquitaine.

4Alain Roussot a étudié la Préhistoire en Périgord et publié de nombreux articles sur l’art, mais il a aussi fait des publications sur des sites de Gironde, seul, ou en collaboration avec d’autres chercheurs. Il a notamment su exploiter la richesse des collections dont il assurait la conservation, les complétant par des observations de terrain.

5En Gironde, mis à part quelques relevés de traits gravés dans des cavités naturelles, Alain Roussot a entrepris peu de travaux sur le terrain mais il a effectué des recherches historiques et biographiques sur les préhistoriens locaux. Ses relations amicales avec Jean Ferrier qui présenta, dans le cadre d’une thèse, la première étude générale sur la Préhistoire en Gironde, lui ont permis d’avoir accès à sa documentation et à ses observations de terrain. Dans les années 1970, ils publièrent ensemble un article faisant le bilan des résultats des fouilles anciennes au Roc-de-Marcamps et peu après, un article tout aussi documenté, sur les résultats des fouilles de Jean Ferrier dans la grotte de Fontarnaud à Lugasson. On lui doit également des articles ou chapitres d’ouvrages sur la grotte de Pair-non-Pair et l’historique des recherches qui y furent effectuées par François Daleau, son inventeur

6Nous avions publié deux articles en collaboration : l’un sur la pendeloque en os gravée azilienne de la grotte du Roc à Saint-Sulpice de Guilleragues, l’autre, plus récent, donnant un aperçu des découvertes de Préhistoire dans le secteur des Hauts de Garonne. Il fut présenté dans le cadre d’un des colloque organisé par le C.L.E.M (Centre de liaison de l’Entre-deux-Mers) sur l’Entre-deux-Mers et son identité. Lors de notre collaboration dans le cadre d’une monographie récente de la Grotte de Pair-non-Pair (fouilles Daleau) mais également à de nombreuses autres occasions, j’ai pu apprécier le souci de perfection qui le caractérisait, la concision de son style de rédaction et sa présentation des bibliographies.

7Sous un abord souvent discret, parfois un peu abrupt, sans doute lié à une certaine forme de timidité, Alain était très humain et ne manquait pas d’humour. C’était un collègue accueillant, généreux, prêt à donner des informations inédites à de jeunes chercheurs dont j’étais ; il respectait toujours la parole donnée et, faisant preuve d’une parfaite honnêteté scientifique, il oeuvrait avant tout pour la connaissance, laissant de côté toute forme de carriérisme.

8A sa rigueur scientifique il alliait une sensibilité esthétique et une finesse qui transparaissaient dans la qualité des expositions dont il eut la responsabilité au Musée d’Aquitaine ainsi que dans son œuvre poétique sur le Périgord dont il était originaire et auquel il était très attaché.

9Alain Roussot repose désormais près du gisement du Moustier dans le « Périgord de ses rêves » qu’il a tant aimé.

Adieu l’ami !

Top of page

List of illustrations

URL http://paleo.revues.org/docannexe/image/2513/img-1.jpg
File image/jpeg, 94k
Top of page

References

Bibliographical reference

Michel Lenoir, « Nécrologie d’Alain Roussot (1937-2013) », PALEO, 24 | 2013, 9-10.

Electronic reference

Michel Lenoir, « Nécrologie d’Alain Roussot (1937-2013) », PALEO [Online], 24 | 2013, Online since 17 April 2014, connection on 17 October 2017. URL : http://paleo.revues.org/2513

Top of page